09/10/2011

Un séisme? Chez nous? Fukushihuy?

" D'après les sismologues néerlandais et belges, la question n'est pas tant de savoir si un puissant tremblement de terre affectera la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne, mais plutôt de savoir quand il se produira. D'après les spécialistes, ce séisme pourrait même atteindre une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter et avoir des conséquences aussi désastreuses que le séisme qui a frappé Haïti en janvier 2010." Source skynetinfo.

" ... Par leurs caractéristiques géométriques, les déformations varisques de l'Ardenne se conforment au modèle de "thin-skinned fold and thrust belt" (ceintures plissées et charriées de faible épaisseur). Le niveau de décollement au nord de l'Anticlinal de l'Ardenne correspond à la Faille du Midi-Faille Eifelienne-Faille d'Aachen, reconnue par profils sismiques et par sondages. Les charriages recoupent des structures plus précoces (plis, plis-failles et failles mineures) et sont eux-même plissés par des plis de grande longueur d'onde (bombement de la fenêtre de Theux) et affectés de failles transverses et de décrochements dextres. Plus au sud (au sud de la bordure de rift), le charriage se serait effectué sur un niveau de décollement beaucoup plus profond.

L'effort tectonique porte sur un prisme sédimentaire dévono-carbonifère dont l'épaisseur croît vers le sud. En partant d'un déplacement de 15 à 30 km au front du charriage, la translation de l'allochtone ardennais pourrait atteindre des valeurs de l'ordre de 100 km vers le sud de l'unité, compte tenu du plissement et du raccourcissement induit par la schistosité et la structuration interne de la nappe. ... " Source: http://www2.ulg.ac.be/geolsed/geolwal/geolwal.htm

Wikipedia traduit ce jargon de géologue en :

" ... La « faille du midi » ou «  Grande faille du midi » (parfois dénommée sillon Sambre-et-Meuse pour sa partie belge, ou (faille eifelienne pour sa partie septentrionale) est une importante ligne de rupture géologique probablement apparue au paléozoïque et qui traverse le Nord-Pas-de-Calais en venant d'Angleterre, pour ensuite obliquer et remonter en ligne droite vers le Nord-Est sur le parcours pris par la Sambre et la Meuse (entre Namur et Liège), à la limite nord du massif du midi (Condroz-Ardenne). Plus loin à l’est, cette faille s'enfonce sous des sédiments datant principalement du mésozoïque, qui la cachent.

Pour sa partie située en Belgique, cette faille limite au sud le bassin (Synclinorium) de Dinant, plissé et charrié à l'époque tardi-paléozoïque, durant l'orogenèse dite varisque (de 340 à 290 millions d’années ou Ma) vers le Nord. C'est une zone sismiquement encore active, qui a par exemple été impliquée dans le tremblement de terre de Liège du 8 novembre 1983[1]. En Belgique toujours, la voie romaine Bavay-Cologne est parallèle à cette ligne, tout comme l'autoroute E42 et la ligne de chemin de fer Liège-Lille. Les villes de Mons, Charleroi, Namur et Liège (et Aix-la-Chapelle plus au nord) sont construites sur cette faille ou à proximité.

Cette zone depuis longtemps bien desservie en moyens de communication, grâce au bassin minier du Nord-Pas-de-Calais (et au bassin houiller belge dans sa continuité) a accueilli aux XIXe et XXe siècles une intense activité économique et une population dense.

 ...

La faille, bien qu'éloignée des grandes limites des plaques tectoniques montre des signes passés et récents d'activité sismique.

Elle a été étudiée au moyen des données géologiques disponibles, des données sismiques du réseau( modernisé en 1985) ainsi que par l'analyse des enregistrements par les sismographes des tirs de carrières ou encore via l'étude des anomalies magnétiques et gravimétriques.

L'activité sismique de cette zone se fait en lien avec des zones proches du Nord de la France (du N-E du Nord-Pas-de-Calais aux Ardennes belges et françaises au Sud et jusqu'en Allemagne (Région de l'Eifel) au N-E .

 ... "

Ce qui est déjà plus digeste pour le non-initié!

Donc, la théorie émise dans l'article initial, me semble plausible ... et ce, depuis de nombreuses années ... En espérant que ceux qui ont octroyé le permis de construire à la centrale nucléaire de Tihange ai bien mesuré les conséquences d'un tremblement de terre de magnitude 7 ... Bon dimanche.

séisme,Huy,Tihange Faille du midi

Et pour la toute première fois, dans la vie de ce blog, je me permets de ré-employer une de mes images.

 

12:36 Écrit par Mich' | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

félicitation, c'est la première fois que je trouve sur internet un rapport entre Tihange et la Faille du Midi
http://www.facebook.com/photo.php?fbid=1917514062596&set=a.1582211360238.2073640.1384331118&type=3

Écrit par : Philippe | 18/01/2012

De rien ... Votre serviteur.

Écrit par : Mich' | 23/01/2012

Voudriez-vous m'expliquer comment on a pu construire la centrale atomique de Tihange exactement sur la faille de l'Eifel ?
Je connais un ingénieur du site qui m'a confié que la situation pourrait un jour devenir catastrophique.....
Les autoroutes d'évacuation existent déjà, et j'imagine la situation.
On n'est même pas capable de mettre flic devant les écoles...
Merci pour une réponse.

Écrit par : Robert docquier | 13/11/2014

Je me pose moi-même la question ... Mais il paraît que les derniers stress tests en tiennent compte ...
Voici votre réponse si chaleureusement demandée ...
http://www.nxtbook.fr/newpress/specifique/Electrabel/CENTRALE_NUCLEAIRE_DE_TIHANGE-Rapport_des_tests_de_resistance/index.php

Écrit par : Mich' | 05/12/2014

Les commentaires sont fermés.